L’ESPRIT SOLVEIG

SOLVEIG EST NÉE DE L'ENVIE DE CRÉER LIBREMENT

Création personnelle, originale et respectueuse. Création qui prend son temps… Le temps de planter, le temps de laisser pousser, le temps de choisir les tissus… les plantes… Le temps d’expérimenter, de se tromper…

Après les premières tentatives, j’ai vite compris que j’étais saisie par le charme !

Prise dans le tourbillon créatif, j’ai beaucoup joué. Puis mon exigence s’est accrue et le jeu s’est transformé en vocation. A mesure que je grandissais à travers cette expérience, de nouvelles obligations se sont imposées. Au-delà du geste technique, la volonté d’une production exemplaire, respectueuse de la planète et de ses habitants guide chaque jour ma façon de travailler : ma production est locale, créée et produite à Paris et à Clichy ou, pour les foutas, équitable, sourcées par Faten, en Tunisie et de production artisanale. Les plantes sont récoltées par Okhra, le conservatoire des ocres et des couleurs. En cueillette durable, par mes filles et moi, lors de nos balades et bientôt au jardin Solveig…. Mes tissus sont sourcés en France ou en Italie. Je ne gâche rien, les chutes sont utilisées pour créer des pompons, mes coupes sont précises.

 

L’ATELIER

SOLVEIG, TECHNIQUES MILLÉNAIRES,

CRÉATIONS CONTEMPORAINES

La teinture végétale requiert du temps. Cinq étapes incompressibles pour garantir la qualité des créations et la résistance des produits au soleil et au lavage. Je commence par laver les tissus afin de les débarrasser des restes de chimie dont ils sont immanquablement chargés. Puis vient l’étape du mordançage qui prépare la fibre à recevoir la teinture végétale, cette étape indispensable pour certaines teintures, se fait au sel d’alun et à la crème de tartre. Pendant le mordançage, je peux prendre le temps de préparer le bain de teinture, en faisant cuire à 80° environ les plantes fraîches ou séchées et concassées que je souhaite utiliser. Il faut ensuite les filtrer au chinois avec un torchon pour éliminer les résidus qui pourraient altérer la qualité de la teinture et créer des tâches sur le tissu. Pendant la cuisson du bain de teinture, je prépare les shiboris et les tie-dyes. Ces techniques de pliage du tissu permettent la création de motifs libres et variés comme vous pouvez le voir dans la boutique !

Enfin… Le temps du bain, ni trop court, ni trop long,

avec attention et application pour obtenir la couleur désirée.

Je travaille sur certaines pièces, en 'eco-bunddle', cette technique consiste à imprimer directement les essences fraîches sur le tissu par cuisson vapeur directement après le lavage et le mordançage. Une fois les tissus créés, ils sont assemblés : découpe, choix des fonds, des passepoils éventuels, et l’ensemble part à l’atelier couture. Je reste éternellement émerveillée lorsque je découvre le produit fini après tout ce travail.

 

LE JARDIN SOLVEIG

SOLVEIG, DE MON JARDIN À VOUS

Très fan de cuisine, j’ai toujours admiré les chefs jardiniers qui plantaient leurs propres potagers. Dans cette démarche environnementale, le besoin de remonter à la source, donc à la plante, m’est vite apparu comme une évidence. Nous avons créé le premier jardin Solveig au printemps, en Touraine. Dans ce sol argilo-calcaire, léger, nous avons planté, pastel et réséda pour les shiboris, cosmos sulfureux, ipomées, roses trémières et oeillets d’inde pour l’'eco-bunddle'…

J’ai hâte de récolter cet été les fleurs et feuilles de ma propre production !

O3ELCiko4xJ0OixDEa0MawqewFvxNjgq_oGPSTrrQ9sJTr89D4kzwH_hd2iNIeeFe9xIy_BsshGmrBiRbNF__t-ak4znZbJcizTNloGxaLTXQdlaaQIPlZT3-Knzz49YU1ZtQzz0

Si vous avez des questions sur la marque ou sur les créations, si vous souhaitez prendre contact pour que nous mettions en place votre projet,

n’hésitez pas à me contacter par mail : cl@atelier-solveig.com

 

 

 

Nouveau compte S'inscrire